80% des entreprises victimes d’un incendie ferment définitivement dans les 18 mois qui suivent ! En effet, les dommages matériels causés par un incendie ne représentent qu’une partie de l’impact. Il faut également prendre en compte la perte de données importantes sans parler de la perte d’exploitation. Les clients seront forcés de trouver d’autres fournisseurs et le personnel trouvera un nouvel emploi…

L’incendie ne prend pas rendez-vous et ne vous envoie pas de notification par sms !! Impossible à anticiper, il peut cependant être détecté rapidement si vous possédez un système de détection incendie adapté.

Un système de détection incendie décèle et signale rapidement les prémices d’un sinistre pour réduire le délai de mise en œuvre des mesures de lutte contre l’incendie et limiter considérablement l’impact. C’est souvent la condition principale pour garantir la pérennité de votre entreprise en cas de sinistre. 

Positionnés suivant la configuration des locaux et les risques présents, les détecteurs automatiques s’activent et envoient un signal à la centrale incendie. Ce signal est traduit d’une part en une information claire et peut mettre en œuvre des automatismes pour protéger les personnes et les biens.

Les détecteurs automatiques d’incendie (DAI) reposent sur différentes technologies qui permettent de rechercher les phénomènes liés à un départ de feu : fumée, flamme, chaleur… Le choix du détecteur automatique d’incendie se fait en fonction de la précocité du phénomène à détecter et du type de phénomène qui va apparaître en premier.

Voici un récapitulatif des différents types de détecteurs automatiques d’incendies.

Détecteurs de fumée

  • Détecteurs optiques :

    • Détecteurs analysant la présence de fumée par l’intermédiaire d’un capteur optique intégré (effet Tyndall).

  • Détecteurs optiques linéaires :

    • Détecteurs analysant la présence de fumée par une mesure d’atténuation d’un faisceau de lumière.

  • Détecteurs optiques multicritères :

    • Détecteurs fonctionnant sur le mode optique de fumée couplé à un capteur thermique aidant la prise de décision de l’alarme feu.

  • Détecteur haute sensibilité :

    • Détecteurs analysant les tout premiers gaz de combustion par un système de comptage de particules à chambre laser.

Détecteurs de chaleur

  • Détecteurs thermostatiques :

    • Détecteurs réagissant lorsque la température mesurée dépasse un seuil déterminé.

  • Détecteurs thermovélocimétriques :

    • Détecteurs réagissant lorsque la vitesse d’augmentation de la température excède une certaine valeur.

  • Détecteurs de flammes :

    • Détecteurs réagissant au rayonnement émis par les incendies, en particulier le rayonnement utraviolet et infrarouge.

Il est important de faire appel à un spécialiste pour concevoir votre système de détection incendie selon la réglementation en vigueur et selon les risques présents.

Depuis plus de 25 ans, nous accompagnons nos clients pour l’étude, l’installation et la maintenance de leurs systèmes de détection incendie. Pour nous, c’est un jeu d’enfant !

Leave a Reply

Réglez vos cookies
En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur "Accepter tous les cookies", vous acceptez l'utilisation de cookies propriétaires et tiers sur votre appareil afin d'améliorer votre navigation sur le site, d'analyser votre utilisation du site et de contribuez à nos efforts marketing.
En savoir plus
Paramétrer mes traceurs
Accepter tous les cookies
En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur "Accepter tous les cookies", vous acceptez l'utilisation de cookies propriétaires et tiers sur votre appareil afin d'améliorer votre navigation sur le site, d'analyser votre utilisation du site et de contribuez à nos efforts marketing.
En savoir plus
Paraméter mes traceurs
Accepter tous les cookies